Végétarienne: le coming-out

ça y’est. C’est fait. J’ai réussi à l’annoncer à mes proches. J’ai fait mon coming-out et je peux maintenant le crier sur tout les toits : je suis végétarienne ! E  t si je m’assume complètement à présent, je ne peux pas en dire autant de mes proches…

Végétarienne ? Mais pourquoi faire ?
M’a demandé ma grand-mère. Pourquoi faire ? Végétarienne pour plusieurs raisons. À commencer par le fait que je ne veuille plus de sang sur mes mains. Et aussi pour des raisons écologiques. Ensuite, il faut dire ce qui est: la viande n’est plus ce qu’elle était. Pour avoir de la viande de bonne qualité, il faut y mettre le prix. Et pour être honnête, je préfère mettre mon argent dans une bonne séance de ciné à 10€ que dans un pavé de rumsteck qui m’apportera moins de vitamines que des noix… Et puis, le végétarisme, c’est coloré.

vegan 6

Ça y est, tu deviens militante alors ?
Non, je ne deviens pas militante. Enfin si. Un peu quand-même. Mais je n’ai pas l’intention de créer de débats, d’imposer mon point de vue ni de juger les mangeurs de viande. Comment pourrais-je me le permettre quand j’ai mangé de la viande pendant tant d’années ? Non, je ne cherche à convertir personne. Je respecte les choix de chacun. Et même ceux de Darling qui est un carnivore et ne renoncerait à la viande pour rien au monde… Nous parvenons même à manger les mêmes choses. C’est juste qu’il rajoute un steak dans son assiette.

Et les légumes ? T’y penses aux légumes ?
Me demande un ami à table. C’est tout de même drôlede penser aux sentiments d’un légume tandis que l’on dévore une bête morte, non ? Oui, j’ai pensé aux légumes et jusqu’à preuve du contraire, ils n’expriment pas leur douleur comme le font les veaux dans les abattoirs… Et je ne parlerai même pas des conditions d’élevages, d’autant plus que tout le monde en est conscient. (Pour les friands de reportages gores, c’est ici et encore ).vegan 4

La bouffe végétarienne, c’est dégueulasse non?
Bien au contraire ! Je ne me suis jamais autant amusée à cuisiner et n’ai aussi bien mangé que depuis que je suis végétarienne. En total harmonie avec mon corps… On redécouvre le goût des aliments en faisant preuve d’imagination. Et végétarisme ne rime pas forcément avec « sans gluten ». J’adore me faire des salades froides mais je mange aussi des steaks de légumes, du tofu, des pates et du riz. Et vive le quinoa, le boulgour, les lentilles, les pois-chiches, les… Bon ok j’arrête.

En fait, pour échapper aux clichés, il vaudrait mieux savoir de quoi on parle et céder à la curiosité qui nous titille : essayer un restaurant végétarien ! Regarder les recettes sur Instagram (plusieurs comptes pourraient vous inspirer tels que Vegans_vegetarians, veggie_paradise ou encore yumamifood) ou dans les rayons Fnac ou Filigranes. Marie Laforêt a fait un superbe livre de recettes végétalienne (VEGAN). Avec près de 30 pages d’explication sur le pourquoi du comment en plus des 2 à 4 recettes par page sur 300 pages… il y a de quoi s’inspirer ! Et je peux garantir du résultat sur vos invités quand ils viendront dîner.

Mise en page 1

Pour ceux qui veulent des chiffres et des détails:

  • L’élevage est responsable de 64% des émissions d’ammoniac qui contribuent aux pluies acides.
  • Environ 70% des terres cultivables sont occupées par l’élevage ou des cultures destinées à nourrir le bétail
  • Le végétarisme réduit les risques de maladies cardiovasculaires, d’obésité, de diabète et d’autres maladies
  • Et les recettes végétariennes foisonnent sur tous les réseaux sociaux! Aucune excuse de ne pas essayer avant de dire « je n’aime pas » 🙂

R.Mc

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 2398 to the field below: