Noël

Lorsque j’entends le mot Noël, rien à faire: mon imagination s’enclenche à toute vitesse et des images m’apparaissent. Idem avec des mots clefs tels que Neige, Contes, Buche, Feu de cheminée, Luge, Cadeaux, Lutins, Famille, Sapin… Sauf que Darling m’arrête rapidement. Noël, « ce n’est jamais comme on le pense », me dit-il. Mais enfin, qui ne rêve pas de cette période pleine d’amour et de magie?

 

Je nous vois déjà en famille en toute simplicité vivant quelque chose de complice et d’intime. Étant la plus jeune, je serai forcément amenée à décorer le sapin, le salon de guirlandes colorés et de boules argentées. Celle qui s’assurera que tout le monde à ce qu’il faut en main. Je me vois gâter mon neveu de 5 mois avec des pyjamas en pilou, des peluches ou des jouets d’éveil. Je m’entends parler de mon nouveau projet tel un discours avec intonations et ponctuations prévues à l’avance! Je me sens prête à affronter la terrible haleine de mes grands oncles et tantes et être aux petits soins avec eux. Et je sais d’avance que ma mère s’attend à ce que je l’aide en cuisine comme chaque année. Ces retrouvailles, tout le monde les attend une fois par an, c’est évident!

 

Sauf que…

Sauf que dans la vie, la vraie, Oncle Bernard ne fait que de se plaindre des voisins trop bruyant, Grande Tante Ginette ne fait que pleurer, mon neveu  se fiche totalement de mes cadeaux et ne fait que brailler, ma grand-mère a des comptes à régler avec ma sœur et Tante Violine n’entend rien de ce qu’on lui dit mais refuse d’admettre qu’elle est sourde comme un pot. Et mon nouveau projet dans tout cas, tout le monde s’en fout!

 

Désillusions

À quoi t’attendais-tu? Me demande Darling tandis que je me maudis intérieurement d’avoir pu penser une seule seconde que tout se passerait de façon merveilleuse. Demande-toi pourquoi tu voulais tant que ce soit parfait. Pour passer un bon moment, voilà tout. téléchargementÇa n’avait aucun rapport avec mon égo, lui dis-je de mauvaise foi. Oui, mais ce n’est pas parce que tout se passe bien dans ta vie à toi et que tu es heureuse de cette fin d’année, que tout le monde est dans le même état d’esprit que toi. Comme je déteste qu’il ait raison… J’essaye, mine de rien de consoler ma cousine Martine qui pleure sa rupture récente mais rien à faire: elle me reproche d’être trop heureuse et de nuire à son malheur… Je me retourne alors vers mon neveu qui pleure ses tripes malgré une couche propre et un biberon vidé. Au bout de deux minutes (qui m’en paraissaient 20) je le rends à sa mère et m’enfuis vers la mienne.

Après d’incessant « ouvre le four », « ferme le four », « lave la salade », « prépare la salade », « sort le fromage », « ne laisse pas trainer le fromage là », me voilà cachée dans les toilettes. Sauf qu’évidemment, n’en ayant qu’une de toilette, la file commence à s’impatienter. Les réflexions et les reproches fusent.

 

Je fais quoi maintenant?

Vexée comme un pou, me voilà en train de me confier à Rufus, le Labrador de la famille qui me regarde d’un air las, exaspéré de m’entendre me plaindre sous la table avec lui. Plus le temps passe, plus je réalise que Rufus a raison: puisque personne n’a la tête à faire la fête, ça ne veut pas dire que je ne peux pas m’amuser. Je me lève d’un bond et choisi un bon Blue Suede Shoes d’Elvis Presley avant d’entrainer la Cousine Martine, qui pleure avec Grande Tante Ginette. S’ensuit Darling et deux oncles qui commencent à danser un twist endiablé devant le regarde incrédule de ma grand-mère.

 

Moi qui culpabilisais à l’idée de n’avoir qu’une envie, fuir (On ne m’en blâmera pas…), je me retrouve à la tête de la chenille que l’on entame dans toute la maisonnée. Je commence enfin à comprendre que lorsqu’il y a une mauvaise ambiance, plutôt que de s’en plaindre et de se laisser éclaboussé par le malheur des autres, c’est à nous d’aérer cet atmosphère lourd et riche en désarroi, en créant, ainsi, une ambiance ou le malheur n’a plus sa place. Ne serait-ce que pour une soirée. Sinon, on peut toujours mordre sur sa chique…!

 

Joyeux Noël!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 8046 to the field below: