New Zealand

AUCKLAND

ENG

It’s our pleasure to announce we’re leaving for an adventurous month on the other side of the planet. Destination: New Zealand! The camping car, the landscapes and the X number of inhabitants are waiting for us!

Why NZ?
Our backpacks are full, our passports are in our pockets, we’re now heading to the other side of the world with Darling: NZ. An exotic country, a dream come true that we’ve grown as our relationship was getting more serious. Some people ask us: « Why NZ? Why not Australia? ». Because the kangourous’ land is much too big to visit in only one month, then, NZ has a lot of benefits in terms of safety: no sharks, no crocodiles, no snakes or even huge spiders. Indeed, NZ is a « safe » country for a chicken-hearted like me. Also, we’ve been told so much about it that we thought it would be better to make our own opinion on the subject. Is it really as we think it is? (As: is it really like in the Lord of the ring?) and most of all, Darling’s youngest sister is settled overthere for a year with her boyfriend. Everything is telling us to visit our Kiwi friends.

To start with
As described a few lines up: I’m spooked of big beasts. But, I don’t do things by halves, I’m also freaked out by planes. Yes indeed, I’m a mess. So, as I don’t won’t to bet everything on Darling’s patience, I’ve decided to take a pill while taking my seat in the plane before we even take-off. Everyone is happy, including me…
When we arrive to Auckland’s airport after the 24h flight (I’ve tried to convince the pilot to take a shortcut but he wouldn’t listen), it’s fresh, almost cold as we search for the best way to get to the hotel around midnight one or two kilometers away. We are then told there is a shuttle system for 6$ each. Otherwise, there’s nothing better to walk the distance: for 56$ the night, the IBIS hotel is situated on the main road from the airport and can be walked easily if you want to save those 6$ for tomorrow morning’s breakfast.

Timeless?
The first day goes smoothly, we didn’t think one bit the jetlag would actually catch up: after a 5 hours nap during day light and two sleepless nights, we manage to drag ourselves to Auckland’s bay for ws_Vintage_640x960a nice sunny walk amongst the cold. And the view on the excursion boats, it’s really nice! As we inquire, we understand we can actually have lunch or dinner on these boats after visiting the volcanos on the islands around (North East of Auckland). But the most touristic site would be the Sky Tower where we can have coffee with a splendid view and from which you can bungee jump (around 200m)… After a quick interrogation with our respective vertigo, we prefer going for a walk to see Mont Eden. An extinct volcano recovered with grass: a beautiful landscape as it offers a wonderful view on all the city and its bay. The wind is keeping us company and soon, so will the hail! We didn’t even have time to take out our K-way from our backpacks that we are already wet and hiding behind a mini-van filled with Asian tourists. We go back to the hotel completely soaked with beautiful pictures and fun memories.

Modern Town?
Absolutly. From the parcs to the sleeping volcanos, from the Burger Kings to the malls, Auckland has, without a doubt, this greatness of new big cities. And speaking of modernity: you’ll find some « free wifi » spots every 100 m on main streets. Of course, you don’t stand there forever but it’s really handy when you get lost while looking for your hotel… Econolodge hotel for a good value reminding us vaguely a smaller New-York with huge sky-scrappers and Asia with many restaurants and shops. You can also find there great museums as the Marina Museum, War Memorial Museum and Art Museum. And for rugby fans, you’ll be pleased to see Eden Park Stadium which inspired Franck Mesnel and Eric Blanc, former rugby men who used to play for Racine Club de France (now known as Racine Métro), to create the same named brand in 1987.
Nothing better than a Fish & Chips after all this walking! After this, on our way to test CouchSurfing: sleeping at stranger’s place close by to the sea. But without expecting a storm at the exact moment I’m writing this (Please check out next article on Couchsurfing).

In other words
These few days in Auckland allowed us to discover a 360° city and its welcoming citizens who will always ask you if you’re having a nice day. Now, real adventures are waiting for us: Flying from Auckland to Christchurch to rent a camping-car and drive all the way back up to Auckland in 20 days! From the mountains and seas, wales and the accents, adventure is what you’ll find on these very lonely roads!

What to remember:
•    Wifi Access everywhere throughout the city
•    Burger kings and Wendy’s are the places to go to if you’re in hypoglycemia
•    Youth and poverty: many uni exchangers and, unfortunately, many Maoris living in the streets.
•    Echonolodge hotel for 50€/night for those who need intimacy (otherwise, many youth hostels)
•    The kindness of the locals.

For pictures, click HERE

FR

C’est pour votre plus grand plaisir, et le nôtre, que Darling et moi avons décidé de partir à l’aventure au bout du monde. Destination: La Nouvelle-Zélande ! Le camping-car, les paysages et les X nombre d’habitant, n’attendent que nous !

Pourquoi la NZ?
Les sacs-à-dos remplis à craquer, les passeports en poche, voilà que nous partons à l’aventure au bout du monde avec Darling : La Nouvelle-Zélande. Pays exotique qui fait tant rêver, nous nous lançons à la poursuite de notre rêve forgée au fur et à mesure de notre relation. Certains nous demandent « Pourquoi la NZ ? Pourquoi pas l’Australie? ». Tout d’abord parce que le pays des kangourous est bien trop vaste et donc impossible à visiter en un mois seulement, ensuite la NZ comprend énormément d’avantages en terme de sécurité : Il n’y a pas de requins, de crocodiles, de serpents ou même d’araignées venimeuses. Vous avez compris, la NZ est un pays « safe » pour une peureuse comme moi. Aussi, on nous a tant vendu ses mérites que nous avons décidés d’y faire un tour, histoire de se faire notre propre opinion. Est-ce vraiment comme on le pense ? (ref Seigneur des anneaux). Et tout simplement parce que l’une des petites sœurs de Darling s’y trouve avec son boy-friend pour une année. Bref, tout nous pousse à rendre visite à nos amis les kiwis.

Pour commencer
Comme décrit plus haut, j’ai peur des grosses bêtes. Sauf que, comme je ne fais pas les choses à moitié, j’ai également peur des avions. Oui, oui, une plaie, exactement. Mais pour être sympa et ne pas tout miser sur la patience de Darling, j’ai décidé de prendre un petit calmant en montant à bord, juste avant le décollage. Histoire de fiche la paix à tout le monde et surtout à moi-même…
Arrivés à Auckland après les 24h de vol obligatoire (j’ai eu beau demander de prendre un raccourci, le pilote n’a pas voulu m’entendre), nous voilà dans la fraicheur du soir arrivés à l’aéroport d’Auckland vers minuit à la recherche d’un moyen de transport efficace pour nous amener à notre hotel situé à un kilomètre et quelques. Nous apprenons qu’il existe un système de navettes pour 6 dollars. Sinon, rien de mieux que de marcher si vous cherchez à faire des économies : l’hotel IBIS à 56€ la nuit se trouve sur l’axe principale qui mène vers l’aéroport et se marche facilement. C’est toujours ça de gagné pour le petit-déj demain matin.

Hors du temps?
En plein dedans plutôt. Le premier jour se passant sans problème, nous n’avons pas pensé un seul instant que nous serions rattrapé par le fameux Jetlag : après une sieste de 5 heures en plein jour et deux insomnies, nous parvenons à nous balader le long de la baie d’Auckland. C’est agréable ce soleil malgré le froid. Et puis avoir vue sur des bateaux d’excursions, c’est sympa! En se renseignant, on comprend que nous pouvons diner sur le bateau après avoir visité des volcans éteints sur différentes iles au Nord Est d’Auckland. Mais l’endroit le plus touristique de la ville reste le Sky Tower où vous pouvez prendre un café avec une vue splendide -pourvue qu’il fasse beau- et téléchargement (5)qui propose également un saut à l’élastique à une hauteur d’environ 200m… Après réflexion et consultation de notre vertige respectif, on opte pour une balade jusqu’au Mont Eden. Ce volcan éteint recouvert de verdure est un plaisir sans pareil pour vos yeux puisqu’il offre une vue imprenable sur toute la ville et sur sa baie. On vous prévient, ça grimpe! Et le vent tient compagnie et bientôt, la grêle aussi! Pas le temps de chercher les K-way dans les sacs à dos que nous sommes trempés et tentons d’éviter la grêle en nous protégeant derrière un mini-van remplis de touristes asiatiques. Nous repartons mouillés mais avec des souvenirs pleins la tête et de magnifiques photos de la grande crevasse.

Ville moderne?
Absolument, entre parcs et volcans éteints, burger kings et centres commerciaux, Auckland a sans aucun doute cette grandeur des nouvelles villes. Et en parlant de modernité: vous trouverez des points « free wifi » tous les 100m sur les grandes avenues. Certes, c’est dans la rue donc on ne s’y éternise pas, mais c’est bien pratique surtout quand on se perd en cherchant l’hôtel… Hôtel Econolodge avec un bon rapport qualité-prix situé en plein Down Town dans une ville rappelant vaguement New-York à une moindre échelle avec ses gigantesques Gratte-ciel et l’Asie avec tous ses restaurants et boutiques à prix cassés. Vous trouverez aussi de superbes musées qui valent le détour: Musée de la Marine, War Memorial Museum et le Musée de l’Art. Et pour les fans de Rugby, privilégiez un petit détour du côté du stade Eden Park dont Franck Mesnel et Eric Blanc, anciens rugbymen du Racine Club de France (maintenant connu sous le nom de Racine Métro), se sont inspirés pour créer la marque du même nom en 1987.
Rien de mieux qu’un déj dans un Fish & Chips après toutes ces balades! Et nous voilà parti pour tenter l’expérience CouchSurfing chez des inconnus tout près de la mer à 30min d’Auckland. C’est sans compter l’orage qui nous frappe à l’instant même où je vous écris (voire prochain article CouchSurfing).

Alors ?
Ces quelques jours à Auckland nous auront permis de découvrir une ville à 360° et sa chaleureuse civilisation qui vous demandera toujours si vous passez une bonne journée. Maintenant, c’est réellement l’aventure qui nous attend: De Christchurch, nous louons un camping-car et remontons jusqu’à Auckland en 20 jours! Entre montagnes et mer, les baleines et l’accent néo-zélandais, de l’aventure, vous en aurez sur les quelques routes isolées du pays!

J’en retiens quoi ?
•    Les Wifi Access partout dans la ville
•    Les Burger King et Wendy’s si vous êtes en hypoglicémie
•    La jeunesse et la pauvreté : beaucoup d’étudiants étrangers et malheureusement, beaucoup de Maoris à la rue.
•    L’hotel Echnolodge à 50€/nuit pour ceux qui veulent de l’intimité (ou l’une des nombreuses auberges de jeunesse)
•   La gentillesse des locaux

Pour plus de photos, cliquez ICI

 R.Mc

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3006 to the field below: