CouchSurfing

canapé chesterfield vintage

EN

Résumé :
As we left for New-Zealand for a whole month, we’ve just arrived in Auckland waiting for our flight connection for Christchurch –situated on the south Island- to start the real adventure with a camping-car. When I told my friends we were going to sleep, Darling and I, at some stranger’s place through this couchsurfing website they couldn’t help but worry and were intrigued: what is it about?

CouchSurfing is this new phenomena which combines encounters and savings.
It’s simple: why do we travel in the first place?
•    To get away
•    To discover new cooking, languages and cultures
•    To fill up ourselves culturally
So what’s better than sleeping over at people’s’ place?
We’ve tested this website in both ways: as Hosts and Surfers.

Experience as Hosts:
It had been a few weeks I had subscribed freely on this website allowing hosting and surfing. I sometimes received some « requests » by emails to host travelers but I never took great interest in it as I could never find any time nor energy to put into an adventure, no matter how long it was supposed to last.

Except one evening when I didn’t know what else to do with my so filled up head with the eventful last few weeks. There I go accepting a « request » on this website couchsurfing.com. Ouch! Darling isn’t going to like this… and he didn’t. Without yelling (which is the scary part), he asks me how I managed. Question I had no answer to. It was a Norwegian couple, they seemed nice, that’s it. I also believe my mind needed to travel so as I couldn’t move right now, why not make travels come to me?
I guessed we’d figure out a solution to fit them into our busy schedules. It was true I hadn’t really thought about it. Between Darling who finished late and me waking up early and had a million appointments after work, I wondered why I did this. I couldn’t back out now as my conscience kept showing up. I had to take responsibility for this…

A week later, I realized it wasn’t that bad as they wouldn’t arrive before 01:00 am (I have a lot of patience). I prepared some tuna pasta which I kept in case they were hungry. I cleaned up, prepared the couches, the sleeping bags and some pillows and went to bed, waiting for my alarm clock to ring at 00:45 am. When they arrived, I was surprised by the simplicity of this encounter. They brought some Norwegian beer and seemed tired from their trip but glad to meet us. After giving them a small tour of our flat, we all went to bed. We had a long day ahead. The next morning, they left at the same time as us as they planned to visit the city. Perfect! We decided to meet up at our place at 7:00 pm so we could have a drink all together.

There we were, having a Belgian beer in the city center all together. A great memory as we got to know each other and learn interesting things about one another original country. As we spoke, I realized he was Norwegian but she was Lithuanian. Beautiful mixture and story which sounded a little like ours… Not so surprising we got along! We spent an evening laughing and got back home exhausted. They left the next morning for a festival and, even if I was happy to get back to our little cosy home, I was looking forward to hearing from them.

This was a great experience as we met a lovely couple and did them a favor so that they wouldn’t pay for a hotel and we shared our cultures differences. Now, nothing is stopping us from going to Norway…

Experience as Surfers:
A few weeks before we got to New-Zealand, there we were, looking for a place to sleep. When you think about it, it doesn’t seem complicated to find people who would accept us in… Except we are total strangers to one another. And that’s when the competition begins on the website: you have to stand out among the others! First, we contact couples. Second, we target them according to our hobbies. They love peanut butter, washing dishes and juggling? Then we are perfect for each other. We send them a « request » and start explaining how fabulous we are and how much we deserve sleeping on their couch. Fine, let’s say we explain why we are doing this trip, what we think we’ll find there and why we would like to meet them specifically. A bit like a motivation letter. After two unsuccessful weeks, I booked the first nights in a hotel, it’s safer… A week later, when I no more believed in it, « Alisha and Carel » accepted our request. Great! They seem lovely on the pictures and very interesting.

D day has arrived. As we arrived at their place, I freaked out. What if they didn’t like us? Alisha doesn’t need help in the kitchen (she’s lovely to make us dinner) and doesn’t ask much about us at first. We sat down the four of us in the lounge and started chatting before we went to bed early (traveling is so tiring!) It’s nice, cosy and simple. The next morning, they didn’t disturb us. A little later, we got out for a walk and did some grocery shopping but w

e were stunned by the trust our hosts had in us as they let us alone in their living room while they were gone. That second evening, it was our turn to make dinner. French Ratatouille coming right up!

The experience as a Surfer is quite special. You don’t know with whom you’re going to spend the night and most of all, you’re not sure on how to react. The basic good manners apply of course! In this case, a walk through the organic market and a coffee the last morning made it clear there was a bond taking place. We insisted they came to visit us during Spring and we have exchanged news via Facebook as they went on a tour of their one (Japan, India, Europe). And their stay at our place was lovely! 5 more days to get to know each other and make them discover the best of Brussels (or more likely the food and booze!)

Couchsurfing in a few words:
Has for aim to host or surf in order to exchange: information, culture, language, traveling tips etc.
It’s a wonderful moment, filled with complicity as we discover one another. Avoid people who think Couchsurfing is just another way to not pay for a hotel room… Yes it is economic but it costs much more to share your story, your experience, your feelings…

A few things to know:
•    Try just for one or two nights as it might be awkward if you don’t get along
•    Plan what to eat when you surf
•    Take a good look to the comments on the profiles

Follow and Share here

Fr

Résumé :
Partis en Nouvelle-Zélande pour un mois entier, nous venons d’atterrir dans la grande ville d’Auckland en attendant de prendre un vol interne pour Christchurch-situé sur l’île du Sud- et de commencer notre aventure en camping-car. Lorsque j’ai annoncé à mes proches que nous allions dormir, Darling et moi, chez de parfaits inconnu à travers le site CouchSurfing, ils en ont été surpris, puis inquiété et intrigué : c’est quoi au juste ?

Le couchsurfing est un nouveau phénomène alliant rencontres et économies.
C’est simple : pourquoi voyageons-nous à la base ?
•       pour se dépayser
•       découvrir la cuisine, la langue et la culture d’un pays
•       s’enrichir émotionnellement, culturellement
Donc quoi de mieux que de dormir chez l’habitant?
Nous avons expérimenté ce site dans les deux sens : en tant qu’Hôtes et Surfeurs.

Expérience en tant qu’Hôtes:
ça faisait quelques temps que je m’étais inscrite gratuitement sur ce site permettant d’accueillir des personnes ou d’être accueillis. Je reçois de temps à autre des demandes d’hébergement par mail mais sans y prêter attention réellement car je ne trouvais ni le temps, ni l’énergie de me lancer dans une nouvelle aventure, peu importe la durée de celle-ci.
Sauf qu’un soir, alors que je ne savais déjà plus quoi faire de ma tête avec tout cet enchainement d’évènements, voilà que mon curseur accepte une demande sur le site couchsurfing.com.  Aïe!, Darling ne va pas être content… ça ne loupe pas. Sans hausser le ton (et c’est le plus effrayant), il me demande le pourquoi du comment. Ce à quoi je n’ai aucune réponse. C’était un jeune couple Norvégiens, ils me paraissaient sympa, voilà tout. Je crois que j’avais besoin de faire voyager ma tête alors je me suis dit que si je ne peux me déplacer moi, autant faire venir le voyage jusque chez nous.
Bon, on va bien trouver une solution pour les caser dans notre emploi du temps de ministre. C’est vrai que je n’ai pas bien réfléchi. Car entre lui qui travaille tard et se lève tôt et moi qui ait dix mille rendez-vous, impératifs après le boulot, je me demande ce qui m’a pris. Je ne peux pas leur faire faux-bond maintenant car Miss Conscience se la ramène. Ok, ok. J’assume.

Une semaine plus tard, le jour J, je me rends compte que ce n’est pas si terrible car ils n’arriveront pas avant 1h du matin (faut dire que j’ai beaucoup de patience). Je prépare des pâtes au thon que je garde au frigo: j’aurai de quoi les nourrir s’ils ont faim. Je range un peu, je prépare les canapés, les sacs de couchages et les oreillers et me voilà au lit, en attendant que mon réveil me signal 00h45. Quand ils arrivent, je suis étonnée de la simplicité de cette rencontre. Ils nous ont apporté de la bière Norvégienne et semblent fatigués de leur voyage mais ravis de nous rencontrer. Après leur avoir fait faire le tour de l’appartement, nous filons nous coucher. Demain, nous avons une longue journée. Le lendemain matin, ils partent en même temps que nous. Ils comptent découvrir les villes alentours. Parfait! On se donne rendez-vous à la maison à 19h pour aller boire un verre ensemble.

À 19h et quelques, nous voilà partis pour boire une bonne bière belge dans le centre tous les quatre. Un superbe moment car nous apprenons à nous connaître et surtout, nous nous racontons les spécificités de nos pays respectifs. Par la même occasion, je me rends compte que lui est norvégien mais qu’elle est de Lituanie. Un beau mélange et une belle histoire qui ressemble légèrement à la nôtre… Pas étonnant que l’on s’entende si bien finalement ! Nous passons une soirée pleine de complicité et rentrons à la maison vannés. Ils repartent le lendemain pour un festival et, même si je suis contente de retrouver notre petit confort de couple après le boulot, j’ai hâte d’avoir de leurs nouvelles.

C’était donc une superbe expérience car nous avons gagné un couple d’amis et avons pu leur rendre service pour qu’ils évitent de payer pour l’hôtel en leur faisant partager notre culture. De plus, rien ne nous empêche, à notre tour, de leur rendre visite en Norvège…

Expérience en tant que Surfeurs:
Quelques semaines avant le départ pour la Nouvelle-Zélande, nous voilà en quête d’un endroit où dormir. Quand on y pense, ça n’a pas l’air très compliqué de trouver des gens chez qui dormir… Canape-cuir-vintage_w641h478Or, nous sommes de parfaits inconnus l’un pour l’autre. Et c’est là que s’emboîtent toutes les pièces du bolide de la compétition sur le site: il va donc falloir se démarquer! Je me mets d’abord en quête de couples, ça passe mieux. Ensuite, je cible en fonction de nos intérêts. Ils aimnt le beurre de cacahouète, faire la vaisselle et jongler? Nous sommes fait pour nous entendre. Je leur envoie un « request » et commence par leur expliquer à quel point nous sommes fabuleux et méritons de dormir sur leur canapé. D’accord, disons que je leur explique pourquoi nous faisons ce voyage, ce que nous pensons y trouver et pourquoi nous aimerions dormir chez eux en particulier. Un peu comme une lettre de motivation. Au bout de deux semaines de recherches infructueuses, je réserve les deux premières nuits à l’hôtel, c’est plus sûr… Une semaine plus tard, alors que je n’y croyais plus, « Alisha et Carel ». accepte notre « request ». C’est super! Ils ont l’air super sympathique en photos et semblent super intéressants.

Le jour J, alors que nous arrivons chez eux, je commence à stresser. Et s’ils ne nous aimaient pas? Alisha ne veut pas d’aide en cuisine (car elle prend tout de même la peine de nous faire à manger) et ne nous pose pas beaucoup de questions. On dine tous les quatre sur la table basse du salon et nous discutons un peu avant d’aller nous coucher. Nous sommes encore un peu jetlagé donc on dort bien : Darling sur un matelas fin par terre, moi dans le canapé. C’est cool, cosy et simple. Le lendemain matin, on ne nous dérange pas. Nous prenons un peu l’air et visitons les environs en début d’après-midi mais nous sommes surpris par la confiance que nos hôtes nous accordent en nous laissant seuls chez eux à squatter leur salon. Le deuxième soir, c’est à notre tour de faire à dîner. Ratatouille en vue!

L’expérience en tant que Surfeur est très spéciale. On ne sait pas sur qui on peut tomber et surtout, comment se comporter. La base des bonnes manières aide évidemment ! Dans ce cas-ci, c’est le lendemain entre un marché bio et un coffee house que nous avons ressenti qu’un lien se créait. Nous avons insisté sur le fait qu’ils étaient les bienvenus chez nous au Printemps prochain et avons, par la suite, échangé quelques nouvelles via Facebook car ils voyageaient à leur tour (Japon, Inde, Europe). Et leur séjour chez nous était super! Nous avons eu 5 jours pour nous découvrir et partager les joies de Bruxelles (surtout les plats typiques et les bonnes bières!)

Le Couchsurfing en quelques lignes:
a pour but d’héberger ou d’être hébergé pour échanger : informations, culture, langue, bons plans etc. C’est un moment enrichissant, plein de complicité dans la découverte de l’autre. Eviter les personnes qui pensent que le Couchsurfing est juste un moyen pour éviter de payer l’hotel… Oui, c’est économique mais cela coûte plus cher en donnant de soi.

Conseils:
•       Accepter une nuit, voire deux mais pas plus car il est possible de ne pas vraiment s’entendre avec les hôtes/surfeurs.
•       Prévoir de quoi manger lorsqu’on est surfeur.
•       Bien lire les profils et les avis.

Partage et suis-moi ici

R.Mc

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6331 to the field below: